UNION DES PATRIOTES

Jacques CLOSTERMANN

Flamme animée        Les Français d’abord ! 

img

Jacques Clostermann

Toujours Ensemble, Toujours Patriotes !

 

Dès mon plus jeune âge la politique m’a attiré.  J’avais « toujours quelque chose à raconter » me disait mon père, et c’est peut-être simplement cela « être politique », avoir des choses à dire aux autres…

Né dans un milieu gaulliste, j’ai grandi dans un univers oscillant entre l’aéronautique et la vie politique. Un père héros de guerre, proche du général de Gaulle, élu huit fois député et dont la vie fut entièrement vouée au service de la France. Il m’a permis de connaître une chose primordiale aujourd’hui car en voie de disparition : le désintéressement total. Aujourd’hui la vie politique semble n’être plus qu’un outil de promotion sociale, voire un simple moyen d’existence, ce qui constitue une dérive conduisant à l’abaissement de la fonction d’élu, dérive que constatent et dénoncent chaque jour les français.

La deuxième grande passion de ma vie, l’aviation, m’a conduit à devenir pilote de chasse de l’Armée de l’Air. J’y ai connu la griserie des vols à deux fois la vitesse du son, aux commandes d’un Mirage III au service de mon pays. J’y ai rencontré des chefs admirables  qui associaient une très haute idée du service à la Nation et un véritable courage. Leur fréquentation m’a fait détester à jamais les hommes politiques en demi-teinte, qui sont toujours des demi-sels, insupportable tisane bien tiède où se mélangent en permanence poison des compromissions et lâchetés, des ingrédients masqués par les généreux coups de menton de ceux « qui ne s’en laissent pas compter »… et qui ont, au final,  tout vendu !

Ensuite j’ai mis à profit mon métier (…)  Lire la suite

img

Vers la renaissance d’une Nation.

Merci de rejoindre mon équipe de campagne aujourd’hui. Comme nous, certainement, vous aimez notre pays. Comme nous vous êtes sensibles à tout ce qui est contenu dans ce nom : France.

Simplement parce que c’est notre pays, le lieu où notre famille, nos parents, nos ancêtres possèdent une histoire commune.

Une histoire, cela suppose que le temps a passé et que bien des choses accumulées aient produit ce que nous sommes devenus aujourd’hui. Cela s’appelle avoir un « chez nous ». Un « chez nous » ni fermé aux autres, ni fermé au monde. Ouvert, mais à l’unique condition que ceux qui le rejoignent respectent ce que nous sommes, et surtout, ce que nous avons été. En quelque sorte, un club dont il faut respecter les règles si on souhaite adhérer. Rien de plus.

Car ce que nous aimons, ce qui nous fait vibrer, ce qui fait que nous ne vivons pas « hors sol », mais les pieds solidement ancrés dans la terre de nos ancêtres, ce sont deux mille ans d’histoire !

Et nous avons le droit d’y être sensibles. Nous avons le droit de vibrer aux lumières de la Provence qui inspiraient tant nos peintres, nous avons le droit de vibrer devant les côtes découpées de Bretagne (…)   Lire la suite

twitter_logo Suivez-moi sur twitter 

Dernières publications